Voici quelques lignes sur les règles que le cueilleur se doit de respecter

Les responsabilités du cueilleur sont importantes et non-négligeables lors de la pratique de son métier. Il est un agent de perturbation pour les endroits où il récolte, il se doit donc de respecter en tout point une technique de cueillette précautionneuse. De plus, il doit faire attention à ses déplacements en forêt pour minimiser les piétinements au sol des espèces locales. L’identification de la ressource de façon rigoureuse est indispensable avec bien sûr une connaissance bien établie sur les plantes et champignons en général. Il faut penser à l’environnement d’abord et ne pas faire n’importe quoi ! Les végétaux et champignons sont cueillis au meilleur de leur stade de croissance. Pour cela, il faut que le cueilleur retourne régulièrement sur les lieux de récolte pour prélever au fur et à mesure les spécimens à leur meilleur stade de développement.

En outre, le choix des endroits de cueillettes doivent être exempts de toute source de contaminants et l’autorisation pour l’accès au terrain doit être accordé dans le respect de tous et chacun. Les cueilleurs s’engagent à cueillir le plus loin possible de toute activité humaine pouvant nuire à la qualité de la récolte.

Bien évidement, l’hygiène et la salubrité doivent être impliqués en tous temps dans toute manipulation de produits comestibles. Ceci inclut le nettoyage fréquent et adéquat du matériel utilisé, le nettoyage des mains et des produits cueillis si nécessaire. Si le cueilleur est malade, il se doit d’éviter de propager son virus et rester loin des produits destinés à l’alimentation.

La fragilité des végétaux doit être prise en conte et la conservation immédiate après cueillette est cruciale. De plus, un contenant réfrigéré est nécessaire lors du transport (glacière électrique et réfrigérer), ainsi qu’un réfrigérateur dédié à ces produits, pour éviter toute contamination. La chaîne du froid est scrupuleusement respectée dès lors que la plante ou le champignon est cueillit jusqu’à la livraison. De plus, la traçabilité (l’endroit de la cueillette) du produits doit être disponible en tout temps.

Au final, une approche consciente et bien intentionnée du milieu, des manipulations responsables et respectueuses des comestibles et une précaution minutieuse est de mise, en vue de garder la meilleure qualité possible pour les futurs acquisiteurs des trouvailles forestières.

C’est un métier qui fait passer avant tout la nature et les bonnes pratiques.